« Nous n'héritons pas la terre de nos ancêtres ; nous l'empruntons à nos enfants »

Locution Lakota, peuple sioux  d’Amérique du nord.

 

L'année 2015 représente une année charnière aux niveaux national et mondial en matière de développement durable. Elle sera dominée à la fois par  l'accueil en France de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (Paris-Climat 2015 - COP 21), par la définition des nouveaux objectifs internationaux de développement durable et par les négociations internationales sur la biodiversité.

La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République  (Loi No 2013-595 du 8 juillet 2013. Article L.312-19)  a introduit l'éducation à l'environnement et au développement durable dans le code de l'éducation, (Voir bulletin officiel No5 du 29 janvier 2015.) Ainsi, l'éducation à l'environnement et au développement durable  fait partie des missions de l'école car c’est  l’ecole le pilier fondamentale des futurs  citoyens.

L’environnement peut être défini comme l’ensemble, à un moment donné, des aspects physiques, chimiques, biologiques et des facteurs sociaux et économiques susceptibles d’avoir un effet direct ou indirect immédiat, ou à terme sur les êtres vivants et les activités humaines . L’environnement est ainsi constitué de l’ensemble des éléments qui dans la complexité de leurs relations, constitue le cadre, le milieu, les conditions de vie pour l’homme.

Au XXIe siècle, la protection de l'environnement est devenue un enjeu majeur, en même temps que s'imposa l'idée de sa dégradation à la fois locale et globale, à cause des activités humaines polluantes.

Avec le social, l’économie et la culture, l’environnement constitue l’un des quatre piliers du développement durable, qui vise plus largement à atteindre un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à  leurs propres besoins ». La préservation de l'environnement  cherche à prendre en compte simultanément l'équité sociale, l'efficacité économique et la qualité environnementale, sur la base de la solidarité, la précaution, la participation et la responsabilité. C'est aussi le 7e des huit objectifs du millénaire pour le développement, considéré par l'ONU comme « crucial pour la réussite des autres objectifs énoncés dans la Déclaration du Sommet du Millénaire ».

C’est dans ce cadre que le CCC de l’ecole française Alejo Carpentier de La Havane , avec la collaboration des professeurs de sciences, d’histoire-géographie et de français,  de la Vie Scolaire, avec la participation étroite des associations territoriales, des partenaires et parents  ;  propose  ce projet qui comprend des multiples activités, et d’échanges avec les écoles cubaines de la communauté (qu’on  trouvera’  en Annexe ) , ayant comme but  celui de  faire de notre école un établissement en démarche globale du développement durable (E3D) .

  A travers ces activités on vise à donner  une dimension plus large à la réflexion, à la compréhension des problèmes du développement durable permettant une implication de l’élève au-delà du  cadre scolaire  et qui s’inscrive  dans les besoins spécifiques de la réalité sociale- économique du pays d’accueil : Cuba.   On peut dire que l’établissement en démarche du développement durable est  une construction collective pour laquelle on a établie les objectifs suivants :

  1. Transmettre à nos élèves des connaissances qui leur permettront de mieux décider et agir dans sa vie quotidienne, en fonction des enjeux du développement durable.
  2. Développer des compétences sociales et civiques de nos élèves, leur permettant d’apprendre à vivre ensemble dans un monde aux ressources limitées.
  3. Etablir et renforcer les partenariats avec les acteurs territoriaux engagés dans la protection de la planète en apportant des solutions à des problèmes réels du pays de résidence.
  4. Instaurer un projet transversal de collaboration inter-degré dans l’établissement qui donne plus de cohérence aux pratiques pédagogiques d’éducation au développement durable.

Au-delà de la simple conservation de la nature, il s'agit de comprendre le fonctionnement systémique, et éventuellement planétaire de l'environnement ; d'identifier les actions humaines qui endommagent au point de porter préjudice aux générations actuelles et futures ; et de mettre en place les actions de correction et  de solution des problèmes en question. 

Cette action est donc à la fois :

1. scientifique, car elle nécessite de développer nos connaissances (pour le moment limitées dans ce domaine),

2. citoyenne, puisque les décisions à prendre ont un coût pour les générations actuelles, et un impact pour les générations futures,

3. politique, car les décisions à prendre sont forcément collectives et parfois planétaires,

4. et culturelle, le patrimoine culturel ne doit pas être oublié : transmis de génération en génération et faisant preuve d'une grande diversité, la culture au sens large (ou l'environnement culturel) s'impose d'ailleurs peu à peu comme un pilier du développement durable.

​Tamara CODORNIU                           Luis Felipe CUESTA 

Professeur Documentaliste            Professeur Physique-Chimie 

Articles Récents

Conférence Sciences Humaines-Etnologie

jeu, 14/09/2017 - 08:33
activités

ALERTE OURAGAN IRMA

mer, 06/09/2017 - 18:27
actualité

Résultats du BAC 2017

lun, 04/09/2017 - 07:16
éducation
Tout

Événements à Venir

20 oct 2017
12:45 pm
06 nov 2017
08:00 am

Vacances mi-trimestre

Vendredi, 20 octobre, 2017 - 12:45 - Lundi, 6 novembre, 2017 - 08:00
12 nov 2017
08:15 am
19 12:45 pm

Semaine des lycées français du monde

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger organise cette 1ère édition!
18 nov 2017
08:30 am

fête des sciences

Samedi, 18 novembre, 2017 - 08:30
22 déc 2017
12:45 pm
08 jan 2018
08:00 am

vacances de noël

départ vendredi 22-12 après les cours retour lundi 8-01 au matin
23 fév 2018
12:45 pm
12 mar 2018
08:00 am

Vacances mi-trimestre

Vendredi, 23 février, 2018 - 12:45 - Lundi, 12 mars, 2018 - 08:00
Tout